L’importance d’un enseignement de qualité

Les efforts conjugués des gouvernants, des ONG, des parents ont permis d’obtenir des taux de scolarisation satisfaisants. En effet aux mesures de gratuité, de mobilisation sociale, le secteur de l’éducation au Burkina Faso, a connu une
nouvelle dynamique depuis le début de la décennie 2000. Le taux de scolarisation au primaire est passé de 48% en 2000 à 83% 2013. La dynamique du primaire a eu des répercussions sur le secondaire et le supérieur qui ont vu leur effectif passé respectivement de A et de B. Cette augmentation pose cependant des inquiétudes. En effet, des rapports et études montrent que dans cette dynamique de croissance, la qualité prend le sens contraire. Les élèves et étudiants apprendraient de moins en moins et leur capacité connait une baisse. La fin d’un cycle ne signifie pas que les élèves ont une maîtrise des compétences liées à ce cycle. Le Burkina connait cette situation pendant que des études montrent que le développement d’un pays est fortement tributaire de la qualité de ses ressources humaines. Aucun développement n’est possible sans un développement qualitatif des ressources humaines. L’UNESCO dit d’ailleurs que le progrès économique et social et le développement de l’éducation sont intimement liés. La scolarisation aide les enfants à se développer sur les plans créatif et affectif et à acquérir les compétences, les valeurs et les attitudes nécessaires pour une citoyenneté responsable, active et productive. Le degré de réussite de l’éducation dans l’obtention de ces résultats est important pour ceux qui l’utilisent.

Dans ce contexte, Faso Excellence ne peut rester insensible à contexte. Convaincu que le problème de la qualité de l’enseignement est un problème de coordination entre les divers acteurs de l’éducation, de discipline, de conditions de travail, etc. PFE a initiera des sessions de discussion-sensibilisation auprès des élèves, étudiants et parents d’élèves, des dons de matériels aux établissements, etc. et mettra en place un prix de l’excellence dont l’objectif est d’amener les élèves et étudiants à intégrer la culture de l’excellence dans leur vie scolaire et estudiantine.

Les trois premières photos sont les conséquences de la dégradation des conditions de travail des enseignants. Avec de telles infrastructures, il est très difficile d’avoir de la qualité et viser l’excellence. Les deux dernières photos sont le fruit de coopération entre acteurs privés et acteurs étrangers qui a permis de doter des villages de salles de classe et de logements des enseignants. Ces actions ont permis de donner plus de motivations aux enseignants qui se concentrent de plus en plus sur leur travail. ce qui donne une chance d’aller vers un enseignement de donner et surtout vers l’excellence.

Dr Zakaria SORE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *